Formateur : untouchable?

La conférence réalisée sur la thématique « Digitalisation: impact sur le métier de formateur » (Voir Article ci dessous) m’a fait repenser à un livre écrit pat Thomas Friedman il y a déjà une bonne dizaine d’années où il s’interroge sur la mondialisation, la globalisation, la numérisation, époque où je m’interrogeais sur mon « untouchability » ???

Chapitre 6 : … the key to thriving as an individual in the flat world is to become an untouchable, which he defines as someone whose jobs cannot be “outsourced, digitized, or automated.” …

Devenir un « untouchable », c’est s’interroger sur sa fonction et penser en termes:

1/ Est ce que ma fonction/métier peut être externalisé?

2/ Est ce que ma fonction/métier peut être  digitalisé ?

3/ Est ce que ma fonction/métier peut être  automatisé?

La digitalisation de notre monde moderne me laisse à penser que le formateur a un peu perdu de son « intouchabilité »

La formation à distance, le elearning, rapid lerarning, MOOC, classe virtuelle pousse le formateur traditionnel présentiel à s’interroger sur son devenir.

Je me rappelle que Friedman rajoutait que l’outsourcing ne se restreignait pas à l’externalisation hors frontière mais s’étendait aussi au passé!!!

Il me semble bien que l’environnement formateur rentre dans cette nouvelle ère.

Le formateur, générateur de changement par excellence, ne doit pas craindre le changement de sa propre fonction et saura saisir les opportunités multiples qui s’offrent à lui en termes de développement de compétences: concepteur multiple, designer, tuteur, chef de projet, facilitateur, formateur coach à distance, debriefer, coordinateur, …

Jean Jacques Marcel

Formateur virtuel :-)

Le commentaires sont fermés.