Management à distance et changement

En référence à l’échelle d’apprentissage, le fait de manager une équipe en locale depuis quelque temps peut nous amener dans une zone de confort, correspondant au niveau 4 de l’échelle, c’est à dire le niveau inconscience de ma compétence.

Ce niveau est  évidemment celui recherché lors d’acquisition de toute nouvelle compétence.

Le management à distance est-il en lien avec l’acquisition d’une nouvelle compétence?

Ayons un regard multi dimensionnel et parcourons différents axes en support du management à distance.

Dimension humaine. Cette dimension nous invite à réfléchir sur nos propres comportements, notre propre façon de réfléchir et d’agir. Elle nous emmène sur le chemin de notre culture et de nos valeurs. Le management à distance se doit de prendre en considération cette dimension humaine.

Même si j’ai l’impression d’être en environnement déshumanisé, je dois prendre conscience que je suis en présence d’autres humains, en présence d’autres cultures, en présence d’autres valeurs.

Dimension communication.  Le contexte communication interpersonnelle est lui bien perturbé, les canaux de communication utilisés étant bien différents en mode distant.

Je me dois de prendre conscience que les fondamentaux de la communication sont bouleversés et je dois me fier à d’autres signaux indicateurs si je veux avoir le même niveau de feedback au niveau de la communication.

Dimension environnement. Ne dois je pas adapter mon style de leadership, ne dois-je pas me transformer en manager aux frontières pour mieux communiquer, informer et donc motiver mon équipe.

Je dois prendre conscience des nouveaux challenges qui me font face en vue de satisfaire à la fois les attentes de mes collaborateurs et les attentes de mes supérieurs.

Dimension équipe distante. Le contexte distant m’invite à revisiter mes pensées, mes conduites, mes attitudes et mes règles & codes lors des réunions avec mon équipe.

Je dois prendre conscience de la redéfinition d’un certain nombre de faits acquis, de préjugés et rebâtir un socle de confiance pour générer une dynamique collaborative.

Dimension technologique. La pléthore des outils de communication à distance vient se rajouter à l’éventuel gestion des emails que j’avais l’habitude d’utiliser. Connaitre et utiliser à bon escient les outils correspondant aux attentes des objectifs et de mon équipe est une nécessité.

Je dois prendre conscience que le fait de savoir utiliser un outil n’est pas du même niveau que de savoir se comporter face à l’outil. Le développement du Savoir être est une nécessité qui va bien au delà du Savoir faire avec cet outil.

Dimension managériale. …

Je dois prendre conscience que l’acquisition de nouveaux savoirs, savoirs faire, savoir faire faire  et savoir être  en mode distant est propre à une nouvelle identité:

  • l’identité managérial virtuelle

Toute nouvelle identité est porteuse de changement.

Le  fait de  rester dans le quadrant 4 de l’échelle d’apprentissage et de ne pas se remettre en question va faire redescendre le manager sur le barreau 1 de l’échelle, celui de l’inconscience de son incompétence…

Toute nouvelle identité est un chemin de changement: l’identité managériale virtuelle est une nouvelle identité à endosser.

Les niveaux de changement associés ne vont pas seulement toucher la simple acquisition de nouvelles connaissances.  Ils adressent les niveaux de la culture, des valeurs, des préjugés, des croyances….

Il nécessite une remise en cause des personnes.

Il faut veiller à rester un haut de l’échelle. Pour cela, toujours être en mode d’autocritique et d’apprentissage ….

En référence à la systémique,  je pense que l’acquisition d’une posture de manager à distance
correspond à un niveau de changement de type 2.

Jean Jacques Marcel

ACTAGILE FAD-FORMATION, LYON http://www.fad-formation.fr

Formations sur monde du distant et du virtuel: ICI

Mots-clefs : , , , , , ,

Le commentaires sont fermés.